Ecoles éphémères de 15 jours
Le GIRGEA organise des écoles d’une quinzaine de jours dans les différents pays de son réseau scientifique. Ces écoles sont suivies par l’encadrement d’étudiants en Thèse qui obtiennent ensuite un poste dans leur pays.

Nos écoles ont pour but de former des scientifiques qui seront ensuite professeurs dans les Universités de leur pays et formeront les nouvelles générations. Nous enseignons principalement en français mais aussi en anglais lorsque cela est nécessaire. Nous nous adressons à des étudiants ayant un master et préparant une thèse. Dans certains pays, lorsqu’il n’y a pas de master dans son pays, pour la discipline concernée, l’étudiant va étudier dans un autre pays en Afrique ou en France. Ce fait est assez rare, dans le GIRGEA, il concerne essentiellement la RDC.

Notre mode de travail a été de modifier les règles établies visant à toujours demander aux étudiants étrangers d’émigrer pour se former à des disciplines de pointe. Le GIRGEA, au contraire organise les écoles dans les pays intéressés et définit avec les universitaires du pays le type de formation qu’ils souhaitent pour leurs étudiants. Nous installons aussi des instruments de mesure dans les pays où nous formons. Et les données recueillies sont accessibles aux chercheurs dans leur pays d’origine.

Nos écoles sont des écoles généralistes dans lesquelles des spécialistes des différentes disciplines des relations Soleil-Terre, donnent un aperçu de leur discipline. Les différentes disciplines concernent le soleil, le milieu interplanétaire, la magnétosphère, l’ionosphère, l’atmosphère les sciences de la terre. Ceci est important car l’étudiant qui choisit une discipline donnée à une idée générale sur les autres disciplines. Nos écoles mélangent des chercheurs de différentes disciplines et de différents pays créant une stimulation scientifique positive et des liens entre les chercheurs du Sud.
Pour les étudiants en thèse, nous avons aussi organisé aussi des formations d’une semaine, à Brest en France, à l’école des Mines télécoms pour qu’ils apprennent à utiliser au mieux les données acquises dans leur pays, concernant le GNSS : Global Navigation Satellite System (GNSS comprend le système américain GPS, le russe GLONASS, l’européen GALILEO etc..). L’école prenant en charge tous les frais locaux de logement de nourriture et de formation, l’étudiant devant financer son billet.

Nos études varient d’un pays et s’adaptent à de l’intérêt du pays. Ainsi en RDC, l’un des pays les plus foudroyé de la planète, nous avons développé des études sur la foudre. Dès le départ d’un projet dans un pays nous définissons le projet avec les universitaires du pays. Après chaque école, les étudiants sélectionnés durant l’école et qui obtiennent leur thèse, après 3 à 4 années de travail, deviennent professeurs dans les universités de leur pays et développent les nouveaux cursus dans leurs universités. Et désormais dans les écoles du GIRGEA il y a de nombreux anciens étudiants qui sont devenus enseignants dans nos écoles.

Notre réseau le GIRGEA est basé sur des règles éthiques reconnaissant à chaque pays le droit de développer la recherche qu’il souhaite. Notre réseau s’occupe de trouver les moyens pour ce développement selon des règles de partage. Nous apportons les instruments, nous formons dans le pays. Les professeurs ne reçoivent pas de salaire, ils sont simplement pris en charge par le pays qui accueille l’école et en général ils payent leur billet d’avion pour participer à l’école. Tout le monde y met du sien.

Nos partenaires
Le GIRGEA fait partie d’un réseau international ISWI International Space Weather Initiative (http://www.iswi-secretariat.org).

Nous travaillons en coopération avec les ambassades de France dans les différents pays de notre réseau, et avec le CRASTE-LF, le Centre Régional Africain des sciences et technologies de l’espace en langue français affilié à l’Organisation des Nations Unis (www.crastelf.org.ma/)

Le GIRGEA n’a pas un budget fixe défini annuellement, il recherche les financements pour chacune de ses actions :
• Ecole
• Bouses pour les étudiants
• Séjours de recherche pour chercheurs

Nos financements sont très variés et nous avons de très nombreux partenaires, chaque rapport d’école comporte une en tête avec les logos des organismes qui ont financé.
Pour chaque école le pays qui accueille l’école finance l’hébergement et la nourriture de tous les participants (élèves et professeurs).
Les différents laboratoires payent les billets d’avions les professeurs et parfois certains étudiants.
Nous faisons appel à des organismes internationaux pour payer des billets d’avions pour les étudiants sans financement.

Galerie photos de nos écoles